Wiki de la FFII France

Trad20101005PR

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-18-206-15-215.compute-1.amazonaws.com
PRESS RELEASE -- [ Europe / Economy / Patents ]
Belgian EU Presidency wrong about software patents, pushing for their validation

COMMUNIQUÉ DE PRESSE — [ Europe / Economie / Brevets ]
La présidence belge de l’UE se trompe sur les brevets logiciels et soutient leur validation.

Brussels, 5th October 2010 -- In a radio interview held last Thursday,
Mr Vincent Van Quickenborne, Belgian Minister of the Economy, tried to
explain that the current situation concerning software patents in Europe
was fine, and that the current plans are not intended to "change the
patent system to make software programming more difficult". The FFII
says this is wrong, considering the thousands of software patents
already granted by the European Patent Office (EPO). The Belgian
Presidency is pushing for a central EU patent court, that will create
caselaw in favour of software patents.

Bruxelles, 5 octobre 2010 - Dans un entretien radiophonique jeudi dernier, M. Vincent Van Quickenborne, Ministre belge de l’économie, a essayé d’expliquer que la situation actuelle sur le sujet des brevets logiciels en Europe était parfaite et que les projets actuels ne sont pas prévus pour « changer le système des brevets pour rendre le developpement du logiciel plus difficile. » Faux selon la FFII compte tenu des milliers de brevets logiciels déjà accordés par l’Office européen des brevets (OEB). La Présidence belge (de l’Union européenne) soutient la création d’une cour européene des brevets, une cour centrale dont la jurisprudence sera certainement en faveur des brevets logiciels.


Benjamin Henrion, President of the FFII, says: "Mr Vanquickenborne is throwing
dust in the eyes of software developers. The reality is that the Belgian
Presidency is pushing hard for a central patent court, that will validate
software patents. Large companies that were supporting the Software Patent
Directive 5 years ago are now all in favour of a central patent court."

Benjamin Henrion, Président de la FFII, dit : "M. Van Quickenborne veut aveugler les développeurs de logiciel. La réalité est que la Présidence belge soutient la création d’une cour européenne des brevets qui validera les brevets logiciels. Les grandes entreprises qui soutenaient la directive sur les brevets logiciels, il y a cinq ans, sont maintenant en faveur d’une telle cour centrale.

The Belgian Presidency is currently awaiting the decision of the European
Court of Justice over the draft treaty creating an international patent
court, a court which would sit outside of any parliament, and which
would not be backed by any constitution.

La Présidence belge attend actuellement la décision de la Cour européenne de justice sur le projet de traité créant une cour européenne des brevets, une cour qui ne serait responsable devant aucun parlement et qui ne releverait d’aucune constitution.
Commentaires [Cacher commentaires/formulaire]